📸

Instagram et photographie : la grosse débandade

image

Comme moi, tu as peut-être connu l'époque où Instagram était un réseau social de choix pour les photographes (mais pas toujours pour des photographes de choix, ça c'est une autre histoire). On s'y abonnait à des gens et on voyait toutes les photos publiées dans l'ordre antéchronologique.

C'était avant le rachat par Facebook, les algorithmes, la concurrence avec Snapchat et le règne de la story comme format roi des réseaux sociaux. Depuis Instagram a aussi sorti les IGTV pour concurrencer YouTube, et les Reels pour essayer d'enterrer TikTok.

La fin des haricots pour les photographes sur Instagram

Pour moi le tournant a été pris définitivement par Instagram en 2020, quand on a commencé à se taper des pubs dans le fil des stories toutes les 2 ou 3 stories.

Dans le même temps, on découvrait que les algorithmes ne prenaient plus en compte certains commentaires et donnaient plus de visibilité aux posts sauvegardés par des utilisateurs ou ceux partagés en privé. Il fallait trouver des moyens d'inciter ses followers à faire cela.

Par ailleurs le like devenait has been (Instagram a même songé à les supprimer), ce qui comptait soudain était le temps passé sur le post ou la story. Il fallait trouver des stratégies pour ça.

Et surtout répondre aux coms en moins de 15 minutes (au moins pour les premiers reçus).

A l'automne dernier, coup de grâce, la visibilité des publications s'effondrait encore.

L'important pour être visible : aider Instagram à plomber TikTok avec les Reels

Aujourd'hui, à la faveur de mes lectures, je suis tombé sur le billet de blog d'une instagrameuse américaine, Rachel Reichenbach, qui a bénéficié d'une séance de coaching de l'équipe d'Instagram pour augmenter sa visibilité.

On y découvre que désormais les algorithmes d'Instagram te sanctionnent ou te récompensent en fonction de ton activité sur la plateforme dans sa globalité.

Il y a 3 facteurs importants pour être récompensé :

  1. Faire des Reels (au moins un par semaine sinon sanction)
  2. Utiliser TOUTES les fonctionnalités
  3. Etre régulier

Et pour être encore plus visible : passe ta vie à Instagram

Et surtout, surtout, voici ce qu'Instagram attend de toi CHAQUE SEMAINE pour assurer ta visibilité :

  • 3 publications classiques (des photos quoi) dans le fil d'actu
  • 8-10 stories, dans l'idéal 2 ou + par jour
  • 4-7 reels
  • 1-3 IGTV

Les mecs ont complètement craqué...

L'influence est bankable, pas la photographie

Qu'on se le dise, cela fait déjà bien longtemps qu'Instagram est devenu un réseaux social pour les influenceurs sachant se mettre en scène et non pour les photographes. La photographie un est devenue un accessoire, un format plutôt secondaire.

Pour les photographes, il a fallu s'adapter et suivre les évolutions (comme pour Facebook d'ailleurs), tout en constatant un effondrement progressif du reach des publications (comme pour Facebook toujours) faute de pouvoir ou vouloir se grimer en influenceurs.

En passant, pour les noobs, le reach c'est la proportion de gens qui vont voir vos publications dans leur fil d'actu.

Pour Instagram j'avoue ne pas connaître les chiffres, mais pour Facebook on considère aujourd'hui que moins de 2% des abonnés d'une page en voient les publications dans leur fil d'actu. A cause ou grâce aux algorithmes. Edifiant.

Malgré tout ça, pour moi Instagram est resté un support de prédilection jusqu'en 2019. J'en avais d'ailleurs parlé dans un article sur le blog de Dans Ton Concert.

J'y écrivais quand même déjà :

On en viendra sans doute un jour, comme sur Facebook, à devoir se satisfaire de voir 10 j’aime pour une photo sur une page avec plusieurs milliers d’abonnés, et cette horrible sensation qu’on n’a plus d’échange qu’avec les 10 mêmes personnes que l’on croise physiquement à chaque concert.

On n'en est pas encore là, mais au vu de ce qui précède, on y va tout droit... (et on ne voit même plus les gens aux concerts)

En attendant, on peut encore résister en allant voir régulièrement les publications Instagram de ses photographes préférés 😉